Social/Santé/Handicap

Le 11 avril 2017

Communiqué de presse

Nos personnes âgées dépouillées dans leurs maisons de retraite!

Nous venons d’être informés qu’une scandaleuse arnaque a eu lieu auprès de personnes âgées résidentes dans des établissements spécialisés, notamment à Privas et Aubenas, gérés par la Mutualité de l'Ardèche. Deux jeunes femmes à l’accent des pays de l’Est s’introduisent dans les établissements, se présentent devant les résidents avec des pétitions à signer, les escroquent de 1 euro par signature et les dépouillent de leurs bijoux en les remerciant.

Cette information, envoyée à tout le personnel, n’est pas transmise aux familles car il ne faut pas les inquiéter sans doute! une enquête est en cour.

Nous sommes profondément choqués par le manque de contrôle et de sécurité dans des établissements censés accueillir nos aînés moyennant des sommes qu’ils ont souvent du mal à payer tellement le reste à charge est lourd. Le personnel de santé fait un travail remarquable souvent avec des moyens humains dégradés et il est essentiel que la sécurité de nos personnes âgées ne soit pas une variable d’ajustement.

Nous demandons à la mutualité de l'Ardèche ainsi qu’aux établissements, d'informer  les familles de cette immonde escroquerie afin qu’elles puissent prendre les mesures qui s’imposent. Nous exigeons que tout soit mis en oeuvre dans ces établissements, afin que soit respectée la première des libertés, la sécurité.

Céline Porquet et Odile Lasfargues Bouyon

Le 14 mars 2017

Communiqué de presse de Céline PORQUET

Le handicap est depuis trop longtemps la variable d’ajustement des politiques publiques

Le dimanche 12 mars 2017, salle de l'orangerie à Viviers et à l'invitation de son président, j'ai assisté à l'assemblée générale de la FNATH groupement Drôme Ardèche section Viviers .​J'ai eu l'occasion de rappeler  l'importance de l'application d'une grande politique pour les personnes en situation d'handicap, notamment par l'application du projet de Marine Le Pen :

- la revalorisation de l'AAH (+200€) et la désindexer des ressources du conjoint

- la mise en conformité des bâtiments publics afin que tous les citoyens puissent avoir un accés égal aux services publics

- mettre un terme à la désertification médicale 

- revenir sur les diminutions des aides à l'embauche d'un travailleur handicapé imposé par le PS (-50% en 2016)  et améliorer l’accessibilité des formations aux jeunes en situation de handicap

- faire respecter la proportion de 6 % d'embauche dans les entreprises de + de 20 salariés, avec des sanctions plus dissuasives pour les entreprises récalcitrantes.

- donner des moyens plus importants aux MPDH afin d'accélerer la prise en compte et le suivi des dossiers

J'ai rappelé l'importance du soutien des collectivités locales à cette association qui a une mission remarquable, d'utilité publique, qui aide les personnes en situation d'handicap ainsi que leurs familles à faire valoir leurs droits.

Le handicap est depuis trop longtemps la variable d’ajustement des politiques publiques,  il est grand temps de soutenir comme il se doit nos personnes handicapées, Marine Le Pen et le Front National s'y engage!

Céline PORQUET

 

Le 6 novembre 2016

Communiqué de Presse

Les élus et cadres du Front National  Ardéche à la rencontre des Ardéchois 

A l’heure où nos opposants politiques PS et LR se perdent dans une guerre des chefs en oubliant les graves problèmes que rencontrent les Ardéchois, les élus et cadres du Front National vont à la rencontre de nos compatriotes et de cette ruralité qui souffre pour étoffer le programme de Marine le Pen afin de répondre concrètement  aux profonds malaises que subit notre pays.

Ce samedi 5 novembre, en présence de Joëlle Mélin, député européen, membre du bureau politique et responsable du pôle santé, nous avons visité l’hôpital Claude Dejean à Villeneuve de Berg ainsi que son EHPAD.

Nous tenons à souligner le travail remarquable de l’équipe médicale qui agit au quotidien pour le bien être de nos aînés.

l'Ardèche est terriblement touchée par la désertification rurale, médicale et les économies d’échelle demandées aux hôpitaux, par l’intermédiaire des groupements hospitaliers de territoire suite à la loi Marisol Tourraine ne fera que creuser les différences entre nos compatriotes des campagnes et ceux des grandes villes et le gouvernement socialiste en quête d’argent, préfère s’attaquer à la qualité de notre système de santé notamment sur le tiers payant,déremboursement de médicaments, non remise en cause du numerus clausus, au lieu de cibler les mauvaises dépenses notamment sur la fraude sociale.

Marine Le Pen fait de la politique santé une de ces priorités car permettre l'accès à des soins de qualité pour tous les Français, sur tout le territoire répond à l’égalité entre les citoyens

Une société incapable de respecter et de prendre en charge ses aînés est une société sans avenir.

Céline PORQUET

Le 30 septembre 2016

Communiqué de Presse

Stop à la précarisation de nos retraités

J’apporte tout mon soutien aux retraités Ardéchois qui ont manifesté hier à Privas.

Ce gel des retraites n’a que trop duré,le gouvernement doit enfin prendre les mesures attendues pour le bien-être de nos aînés et cesser cette politique d’austérité imposée par Bruxelles et cautionnée par l’UMPS!

Le pouvoir d’achat ne cesse de diminuer depuis des années (gel des pensions, perte d’avantages fiscaux, déremboursement de médicaments, etc.) car les politiques en place se refusent à faire les bonnes économies (UE,fraude sociale,immigration……...) et imposent à nos retraités, à nos classes moyennes une précarisation insoutenable.

Il est insupportable de voir nos aînés dans une telle précarité et de voir l'inaction du gouvernement socialiste.

En urgence, les petites retraites doivent être augmentées puis revalorisées chaque année au moins au niveau de l’inflation.

Une politique sociale qui protège réellement toutes les générations de Français doit être mise en place et il nous faut retrouver rapidement notre souveraineté économique, budgétaire afin que soit créée, enfin, une forte relance de la croissance.  

Céline PORQUET

 

Le 12 juillet 2016

Communiqué de Presse

STOP à la destruction de notre système de santé

Faisant suite à la loi Marisol Touraine et au décret du 27 avril, l’agence régionale de santé a officialisé le 6 juillet la création de 15 groupements hospitaliers sur le territoire Auvergne Rhône Alpes , avec les établissements supports de Valence pour le nord Ardèche et Montélimar pour le sud Ardèche.

A juste titre, la politique de santé du gouvernement socialiste est rejetée par l’ensemble des syndicats représentatifs de médecins , par l'ensemble des professions para médicales, par les directeurs d'hôpitaux, par la fédération Hospitalière Privée et ils dénoncent une loi dangereuse pour les Français et pour notre système de santé , sans oublier qu’il s’agit d’un schéma opérationnel, que les acteurs du privé devraient pouvoir trouver totalement à leur goût.

Le 18 juin, des centaines d’Ardèchois ont manifesté leur désaccord sur le groupement hospitalier de Montélimar et la volonté de conserver, pérenniser l'hôpital d’Aubenas.

Il s‘agit là du coup de grâce apporté à notre département, sa ruralité et accélère la désertification médicale au détriment du besoin des Ardèchois.

Le Front National Ardèche rejette en bloc cette politique santé menée par nos députés socialiste Ardèchois et dit STOP à la destruction de notre système de santé.

Avec le Collectif Usagers Santé usagers-sante.fr , Marine Le Pen fait de la politique santé une de ses priorités afin de permettre l'accès à des soins de qualité pour tous les Français, sur tout le territoire. Une politique santé, moderne et innovante, répondant enfin aux besoins des Français, adaptée aux nouvelles technologies et à la nouvelle sociologie de la population française.

 

Céline Porquet

cosigné par Odile Lasfargues Bouyon et Thierry Arsac

 

Le 28 avril 2016

Communiqué de presse

Interet réel et profond pour nos personnes handicapées

Suite à l’enquête parut le 28 avril dans le Dauphiné sur l’accessibilité à Privas et ayant moi­ même connaissance de nombreux EPR et / ou commerces en Ardèche n'étant pas encore aux normes, je ne peux que constater l’échec de la politique d’accessibilité des handicapés et des personnes à mobilité réduite .

Comme pour la plupart des sujets, la politique du handicap n’a que trop peu bougé dans les faits malgré les nombreux effets d’annonce de l’UMPS depuis plus de 40 ans et encore une fois les habitants de nos petites communes se voient encore durement touchés car faisant face à une baisse importante des dotations de l’état, ces communes se voient dans

l’incapacité d’appliquer avant quelques années cette mise aux normes pourtant essentielle à nos personnes handicapées et à nos personnes à mobilité réduite.

Les personnes handicapés ne doivent pas faire les frais de la faillite des politiques économiques menées jusque­là.

Quand une personne handicapée ne peut pas se rendre là où tout citoyen peut se rendre c’est une inégalité inadmissible, c’est une discrimination qui constitue une véritable double peine ajoutant à la difficulté ou à l’impossibilité de se déplacer, l’humiliation d’un citoyen.

Au­delà de l’accessibilité, le montant de l'allocation adulte handicapé (AAH au 1er avril 2016) est de 808.46 € par mois. Avec seulement 800 € par mois, les personnes handicapées se retrouvent devant des choix à faire, parfaitement indignes dans notre pays :se loger, se déplacer ou se soigner?

Le Front National est porteur d’un intérêt réel et profond pour l’amélioration du quotidien des plus vulnérables et réclame depuis des années une revalorisation substantielle de l’AAH afin de permettre aux personnes handicapées de mener une vie normale.Des priorités doivent être définies ainsi que l’obligatoire retour à notre souveraineté budgétaire afin d'exercer une réelle politique du handicap apportant des aides morales et financières , digne de ce nom , aux personnes handicapées ainsi qu’aux aidants familiaux .

Céline PORQUET

 

Le 20 mars 2016

Communiqué de Presse

Soutien urgent à l’APAJH 07 et non au plan social

l’APAJH 07 (association pour adultes et jeunes handicapés) connaît depuis des mois des difficultés financières.

Les salariés ont manifesté à plusieurs reprises afin de dire “non” au licenciement économique et à la modification des contrats de travail prévus dans le plan social.

Début  janvier , les élus socialistes avaient demandé une subvention exceptionnelle au ministère de la santé afin de remettre à flot cette association qui apporte une aide précieuse à nos jeunes touchés par le handicap.

Trois mois se sont écoulés, où en est cette demande de subvention? et que fait le conseil départemental?

La qualité des soins apportés à nos jeunes touchés par le handicap ne doit pas être soumise au règne de la calculette. Une réponse urgente doit être apportée à cette association afin d’éviter ce plan social qui n’est motivé que par des motifs de financement et je demande qu’une revalorisation du financement par l’agence régionale de santé envers l’APAJH 07 soit effectuée.

Céline PORQUET

 

le 20 février 2015

Lettre ouverte à Monsieur le maire de Viviers

CCAS

Monsieur Le Maire,

Le bien être , le bon vivre de tous les Vivarois est ma préoccupation première, et mon investissement ne sert qu’une seule chose, leurs intérêts.

Les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS) sont tenus, par le décret du 6 mai 1995, à la réalisation annuelle d’une Analyse des besoins sociaux(ABS), qui a pour but de permettre aux décideurs locaux de dresser un état des lieux de l’action sociale sur la commune, afin de mener une politique sociale qui soit en adéquation avec les besoins de la population.

L’analyse des besoins sociaux de la commune de Viviers, faite en 2013, révèle de très nombreuses problématiques, soulevées par les professionnels du CCAS , en matière d’autonomie des personnes, développement du lien social, aides aux personnes âgées et  aux personnes handicapées.

Après consultation des comptes rendus des “Conseils administratifs” du CCAS, depuis Avril 2014, aucun changement n’a été effectué afin de résoudre les différents problèmes soulevés par l’analyse des besoins sociaux.

Je vous propose:

­- D’établir un réel lien entre les différentes structures présentes au sein du CCAS, afin d’avoir un meilleur suivi des personnes accompagnées ou aidées, à l’heure actuelle,aucun échange formel professionnel existe entre les agents du CCAS et les différentes structures accueillies au CCAS (sauf en cas de situation préoccupantes).

­- Création d’un partenariat avec les services d’aides à domicile, les professionnels de santé, les associations afin d’aider au maximum  les personnes âgées, les personnes handicapées et rompre l’isolement des personnes.

Je tiens à vous rappeler Monsieur Le Maire, que la bibliothèque municipale n’est toujours pas accessible aux personnes handicapées, et à l’heure actuelle , rien n’est prévu dans ce sens.

- Réorganiser également l’aide alimentaire sur la commune en mettant en place un réel suivi des bénéficiaires en visant la réinsertion sociale avec des rendez vous mensuels au CCAS. Les associations caritatives et le CCAS doivent coordonner leurs actions afin d’aider au mieux les personnes dans le besoins mais aussi d’éviter les abus.

Je vous prie de recevoir monsieur le maire mes salutations les plus cordiales.

Céline PORQUET

 

le 10 octobre 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les allocations familiales

Le Député d’Ardèche, plaide pour une “politique familiale moderne”. Après avoir donné son soutien , lors du vote de confiance au gouvernement, Mr  Pascal TERRASSE estime qu’il est nécessaire de “moduler” en fonction des revenus les allocations familiales.Il y a beaucoup d’autres domaines où “l’équitabilité” que recherche Mr Pascal  TERRASSE est attendu. Je suis profondément choquée, par son intervention. L’allocation familiale est versée dans le but d’une prise en charge de familles aux familles et ne répond pas à des considérations fiscales.Elle n’est pas soumise à des conditions de revenus, c’est ce qui fait l’universalité de cette ci!

La politique familiale est le socle de la cohésion social dans la société, Je m’oppose fermement au détricotage du modèle social Français.

Céline PORQUET

 

le 28 septembre 2014

Lettre ouverte à Monsieur Le maire de Viviers

Objet : Conseil d’administration du CCAS

Lors du conseil municipal du 14 Avril 2014, le vote concernant  “la désignation des membres du conseil municipal appelés a siéger au conseil d’administration du centre communal d’action sociale (CCAS)” a été effectué. Votre proposition Mr Le Maire a été de fixer à 8 le nombre de sièges au sein du CA du CCAS, 4 membres élus et 4 membres nommés. Malgré le dépôt de ma candidature afin d'intégrer le CCAS, celle ci n’a pas été retenu. J’ai d’ailleurs voté contre cette délibération.

A ce jour, 22 % des Vivarois (scrutin de l'élection municipale) ne sont pas représentés au “Conseil d’administration du CCAS” .

Je vous demande Mr Le Maire, de prendre en compte ma demande d’intégrer le conseil d’administration du CCAS afin que celui ci soit représentatif du conseil municipal et donc par définition des Vivarois.

Je vous prie de recevoir monsieur le maire mes salutations les plus sincéres.

Céline Porquet