PME -TPE / EMPLOI

Le 20 décembre 2016

SMIC : le gouvernement néglige les petits salaires
Communiqué de Presse du Front National

L’absence de « coup de pouce » dans la revalorisation du SMIC, pour la quatrième année consécutive, marque toute l’indifférence du gouvernement pour le pouvoir d’achat des Français et son peu de souci, de manière générale, pour la valorisation du travail dans notre pays.

Alors que la France compte un nombre croissant de travailleurs pauvres, que la précarité s’étend après l’échec du Pacte de responsabilité ou encore sous l’effet de la directive détachement des travailleurs qui crée une concurrence déloyale, il y a urgence à revaloriser les salaires les plus bas.

Pour le Front National, un coup de pouce ce 1er janvier, raisonnable bien sûr, aurait été justifié. Mais plus fondamentalement la hausse nécessaire des bas salaires ne peut passer que par une baisse des cotisations sociales salariales : cette mesure est la seule à même d’augmenter le salaire net des salariés sans peser sur l’employeur, notamment les PME.

http://www.frontnational.com/2016/12/smic-le-gouvernement-neglige-les-petits-salaires/

Le 25 novembre 2016 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Baisse “trompe l’oeil” du chômage…….nos députés socialistes sont contents!

Nos députés socialistes Ardéchois sont contents et rassurés, -0.4% de chômage en Ardèche…….François Hollande va pouvoir annoncer sa candidature à l’élection présidentielle.

Suite au plan 500 000 formations mis en place par le gouvernement socialiste, les chômeurs en catégorie A se retrouvent en catégorie D (+60% en 1 an en Ardèche) pour suivre une formation et donc ne sont plus comptabilisés dans le taux de chômage annoncé.

Former à un emploi c’est bien , mais trouver un emploi à la fin de cette formation est et restera le parcours du combattant tant que les mesures nécessaires pour permettre la création d’emplois ne seront pas prises..

Le Front National propose pour nos entreprises un allègement des charges, de la fiscalité, des contraintes administratives vraiment significatifs ainsi que de mettre en place un patriotisme économique afin de privilégier nos entreprises Françaises dans l'accès aux marchés publics et de lutter contre cette concurrence déloyale imposée par l’union européenne, cautionnée par “les républicains” et le parti socialiste, qui tue notre économie.

Seules ces mesures de bon sens pourront réellement faire baisser la courbe du chômage, il faut arrêter avec ces mesurettes inefficaces et coûteuses issues d’un gouvernement socialiste complètement déconnecté de la réalité.

Céline PORQUET

 

Le 26 aout 2016

Communiqué de presse

Le chômage en Ardéche ……….progresse

Les chiffres de juillet ont été publiés hier soir et progressent de 0.2% sur un mois et de 2.5% sur un an en Ardéche.

En Auvergne Rhône Alpes, notre département est le plus touché par le chômage de masse, il connaît depuis des années une hausse constante pour atteindre aujourd’hui 11%.

Sans surprise, les grandes déclarations de nos députés socialistes Ardéchois sur le pacte de responsabilité, le  plan d’urgence et la promotion des  contrats aidés, embauche PME……. n’ont rien changé.

Aucune des mesures prises ne peut créer de l’emploi et à défaut de pouvoir agir structurellement en faveur de nos entreprises, les aides se multiplient !

La baisse de l’impôt annoncée pour nos entreprises en 2018 est une bouffée d'oxygène plus que nécessaire à nos entreprises, mais elle est trop restrictive et le gain pour nos PME est dérisoire pour avoir un impact réel et bénéfique.

Nos entreprises sont écrasées par les impôts, taxes et normes et ne peuvent pas être compétitives face à des pays n’ayant pas les mêmes charges et contraintes.

Les socialistes semblent ignorer que les entreprises produisent, investissent et donc embauchent que quand la demande est là et que les carnets de commandes sont remplis.

Avec le Front National, une nouvelle politique économique doit être appliquée pour faire reculer le chômage.

Il faut cesser cette soumission à l’union européenne et à ses directives néfastes appliquées par nos dirigeants afin de pouvoir appliquer un patriotisme économique en privilégiant nos entreprises françaises pour les marchés publics et un protectionnisme intelligent pour lutter contre la concurrence déloyale. Le RSI doit être enfin réformé et les charges qui pèsent sur nos entreprises doivent être réellement diminuées et plus juste face aux grands groupes.

 

Céline Porquet

 

Le 09 aout 2016

Lettre ouverte à Olivier Pévérelli, maire de Le Teil

Monsieur Le Maire,

Vous avez augmenté la taxe d’habitation sur votre commune, 12.94% en 2015 à 13.46% en 2016 et vous avez supprimé le poste d’un brigadier dans la police municipale, la raison évoquée dans le procès-verbal est la situation financière et budgétaire de la commune.

J’estime que le service public est un dû aux habitants et par conséquent, ne doit pas être soumis à une certaine rentabilité, je tiens à vous exprimer mon profond regret face à cette décision.Les contribuables sont dans une situation de plus en plus difficile face à cette fiscalité écrasante et à la baisse des services publics. Ils exigent à juste titre que chaque euro dépensé soit justifié. Suite à la demande légitime d’habitants de Le Teil, et dans le cadre de l’article 1er de la loi du 17 juillet 1978 qui garantit un droit d'accès aux documents communaux, je vous demande par la présente, l'accès aux dossiers associatifs relatifs aux montants ci-dessous:

Le 7 avril 2016, vous décidez l’attribution sur l’article 657 des subventions suivantes, auxquelles je dois souligner le manque flagrant de précisions dans le procès-verbal:

Associations d'intérêts municipaux

Politique de la ville (à répartir)     9000.00 €

Divers (à répartir)                      11030.00 €

Associations Teilloises

Divers (à répartir)                        3 920.00 €

Ainsi que des précisions sur les remises gracieuses effectuées sur 10 factures en mars et avril 2016 auxquelles également aucune précisions n’est mentionnées dans le procès-verbal.

Convaincue de votre attachement au respect de l’argent public et à une transparence sans équivoque, je suis persuadée que vous porterez toute l’attention nécessaire afin de répondre aux interrogations des habitants de Le Teil et aux miennes.

 

Dans l’attente, je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire, mes salutations les plus cordiales.

Céline PORQUET

Le 06 juillet 2016

Communiqué de Presse

      Comment faire du bruit pour rien…………...l’art du socialisme!

Nos députés socialistes Ardèchois font des bilans, paradent de canton en canton,inaugurent………..on dirait presque qu’ils sont en campagne électorale!

Cependant, faisant face à une concurrence déloyale et à l’impossibilité de faire du patriotisme économique afin de favoriser notre tissu économique, nos entreprises industrielles galèrent et nos TPE/PME  n’arrivent plus à s’en sortir!

Notre savoir faire français qui contribue à la notoriété de notre beau département l’Ardèche n'est pas soutenu ni pérennisé.(​avec par exemple​: l’Entreprise CANSON à Annonay, Entreprise LAFARGE à Le Teil, et l’Entreprise REYES à La Voulte )Avec un taux de chômage qui atteint 11% en Ardèche, le gouvernement socialiste avec le soutien de l’association des régions de France (UMP) continue à pénaliser nos TPE/PME avec la création d’une nouvelle taxe pour financer les mégas régions.

Rappelons quand même , qu’à l’image des intercommunalités, elles aussi , auraient dû à la base produire des économies.

Et pour couronner le tout, les socialistes toujours très disposés à donner des leçons de morale, de républicanisme et de dialogue social viennent une fois de plus de faire appel au 49.3 pour faire passer la loi travail qui ne répond à aucune des problématiques de nos TPE /PME:

­ rien sur la réforme du RSI

­ rien sur la baisse des cotisations sociales

­ rien sur les problèmes de trésorerie

­ rien sur la fiscalité

Comment faire du bruit pour rien…………...l’art du socialisme!

 

Céline PORQUET

Le 02 juillet 2016

Communiqué de Presse

Non à l’accord Canada/UE (CETA)…...nos éleveurs,nos entreprises d’abord!

L’accord Canada /UE, traité commercial en cours de négociation, est qualifié d’accord historique par notre gouvernement et en particulier par Pascal TERRASSE, Député socialiste Ardèchois .

Ce traité est néfaste pour nos éleveurs car ils se retrouveront  en concurrence déloyale face

aux éleveurs canadiens ayant des coût de revient moins élevés généralement de 25%.

Soulignées par la fédération nationale bovine, les normes canadiennes sont beaucoup plus laxistes que les normes françaises notamment, sur le plan des hormones , des normes environnementales ainsi que sur le  bien être animal.

Insatisfaites, les multinationales pourront traîner les États membres devant un tribunal d’arbitrage composé d’experts et donc…….devant une justice privé!

Les intérêts de notre pays, de nos éleveurs, de nos entreprises doivent être enfin considérés

et défendus, par conséquent, les négociations du traité CETA, frère jumeau du TAFTA doivent être stoppées.

L’engagement du député socialiste Pascal TERRASSE pour ce traité de libre échange est tout simplement scandaleux et va à l’inverse de la mission d’un député, qui est de défendre les intérêts de la France d’abord!

Notre pays doit  retrouver sa pleine et entière souveraineté afin de défendre, protéger et pérenniser ses intérêts nationaux.

 

Céline PORQUET

 

Le 09 juin 2016

Non au dépecage de l'entreprise Lafarge!

Le 05 avril 2016

Pour relancer l’emploi…...stop à la précarisation de nos entreprises

Hier, le préfet de l’Ardèche accompagné des trois députés socialistes Ardéchois ont dressé le bilan de notre département sur les actions mises en oeuvre par le gouvernement pour lutter contre le chômage depuis le lancement du plan d’urgence pour l’emploi.

En 2016, 8000 demandeurs d’emploi Ardéchois devraient bénéficier d’une formation contre 4000 l’an dernier.

La formation et l’apprentissage ne sont pas contestables et doivent être soutenus mais aucune de ces mesures ne sera de nature à recréer de l’activité et donc de l’emploi dans notre département, la plupart des bénéficiaires ne trouveront pas d’emploi stable au terme de leur formation.

Au Delà des annonces électorales pour une baisse purement statistique du chômage, qui atteint 11% en Ardèche, des actions concrètes doivent être menées en faveur des TPE/PME qui représentent 90% des entreprises Ardéchoises.

Une fiscalité plus juste, une simplification administrative, aide à la trésorerie/lutte contre les retards de paiement, voilà ce dont ont besoin nos entreprises pour embaucher.

Lutter contre la concurrence déloyale et mettre en place un patriotisme économique, voilà ce dont ont besoin nos entreprises pour exister et vivre de leurs activités.

C’est  la croissance de l’activité qui entraîne des créations d’emplois et non la précarisation de nos entreprises par de multiples aides à l’embauche,  insuffisantes et structurellement inutiles pour lutter contre le chômage.

Céline PORQUET

 

Le 02 avril 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le cri de détresse des commerçants de Tournon sur Rhône

Les commerçants du centre ville de Tournon expriment leur colère et leur détresse,face à la chute de leur activité et, par conséquent, de leur chiffre d'affaires, suite à la nouvelle organisation de la circulation du centre ville qui s'est faite, déplorent-­ils,sans consultation de la part de la municipalité.

Depuis la mise en place de ce nouveau sens de circulation, les clients se font rares,le centre ville est déserté et certains commerçants affirment qu'ils ont perdu 30% de leur chiffre d'affaires en quelques jours. C'est la mort programmée du commerce en centre ville, assurent-­ils.

Les commerçants du centre­ville ont déjà beaucoup souffert de la construction d'un parking payant, des travaux de la Viarhôna et craignent le pire avec la suppression annoncée d'une centaine de places de parking gratuites sur le quai Farconnet.

Le Front National de l'Ardèche s'associe à leur détresse et rappelle qu'en cette période de crise économique, de chômage de masse, de faillites, de préjudices subis du fait des dysfonctionnements du RSI, tout doit être mis en place pour

redonner du souffle  aux petits commerces des centres villes sans lesquels il n'y aurait plus d'économie à taille humaine.

Odile LASFARGUES­BOUYON et Céline PORQUET

 

Le 23 mars 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE

STOP à la hausse de la fiscalité

Les Ardéchois ne peuvent supporter une énième hausse de la fiscalité.Lors du débat d'orientation budgétaire tenu le 10 mars 2016 à la communauté de communes DRAGA (canton de Bourg Saint Andeol), il a été mentionné dans les perspectives 2016 d’actionner le levier fiscal (compte rendu).

L’arbitrage proposé concernant ce levier est :

  • la hausse des taux de fiscalité sur la CFE (cotisation foncière des entreprises)

  • la TFB (taxe foncière bâti), TH (taxe habitation) et TFNB (taxe foncière non bâti)

Je m’oppose fermement à la hausse de la fiscalité et je demande à l'exécutif de la CCDRAGA de revoir l’arbitrage et les prévisions 2016 avant le vote du budget. Les pressions fiscales sur les contribuables et sur nos entreprises doivent cesser .

Des économies plus sérieuses doivent être faites sur le fonctionnement,subventions diverses avant d’envisager de demander aux Ardéchois de se serrer la ceinture encore un peu plus pour faire face au désengagement de l’état par la baisse des dotations.

Nous attendons toujours les économies et les avantages tant promis aux contribuables par la création des communautés de communes, du transfert des compétences et de la mutualisation des services.

Céline Porquet

Novembre 2015

Rencontre avec un artisan nougatier Ardéchois

Artisans nougatier 1Artisans nougatier 2Artisans nougatier 3

Novembre 2015

Visites et rencontres “exploitations viticoles”

Visite exploitation agricoleexploitation agricole

Le 5 juillet 2015

Rencontres et échanges avec nos agriculteurs Ardèchois

Yves, agriculteur                        Jean Francois, éleveur et producteur                  

Yves, agriculteur ArdèchoisJean Francois, éleveur et producteur Ardèchois

Guy, agriculteur                                André, agriculteur 

Guy, agriculteur ArdèchoisAndré, agriculteur Ardèchois

Le 15 Juin 2015

Visites et rencontres avec les PME présentes à la pépinière de Le Teil

A la rencontre de nos pme à la pépinière d'entreprises le Faisceau sud sur la commune Le Teil. Échanges sur les problématiques que rencontrent nos entreprises et visite de la pépinière.

Un bilan départemental serait nécessaire pour connaître réellement l'efficacité de ce procédé, car une pépinière nécessite un investissement important des collectivités territoriales, avec des frais de fonctionnements élevés et très rare malheureusement sont les entreprises qui , issues d'une pépinière (bail de 3 ans) arrivent à résister aux écrasantes taxes et impôts, avec en plus un réel loyer et des charges associés à payer.

13

Le 6 mai 2015

Visite industrielle à l'usine "LAFARGE" Le Teil/Viviers

Première usine du groupe "LAFARGE" construite en 1833, c'est en France, que ce grand fleuron industriel a commencé, plus précisément en Ardèche avec cette usine Le Teil/Viviers, unique en France, car elle est la seule à produire du ciment blanc.

Les ciments LAFARGE qui, par une politique désastreuse et incompréhensible conduite depuis des années, a connu une perte d'activité. Et une fois de plus, notre industrie Française n'a pas été protégée, le groupe "LAFARGE fusionne avec le groupe "HOLCIM" en avril 2014, dans l'inaction totale du gouvernement.

Nous devons assurer l'indépendance de l'industrie Française, et protéger notre patrimoine industriel Français.

Céline Porquet


1 165423

Le 16 décembre 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE  

Objet : Attractivité économique

Nous recevons sur notre commune de Viviers plus de 100 000 touristes chaque année. Nous avons la chance de connaître un an à l’avance la date de ces visites. Il y a là une “Attractivité économique” énorme pour nos artisans. Nous devons leurs en faire profiter.

Afin d’avoir la possibilité de proposer leurs produits, leurs savoir faire, je demande la création d’un “Marché du savoir faire” sur la place de la République à Viviers, au milieu du parcours touristique effectué par des milliers de touristes. Proposer un partenariat avec nos artisans, nos agriculteurs de la communauté de communes afin de leurs faire bénéficier de cette “Attractivité économique”. Ceci donnera un dynamisme au centre de Viviers et apportera un intérêt économique certain aux éventuelles enseignes qui pourraient occuper des locaux commerciaux aux alentours de la place.

Céline Porquet

 

Le 27 septembre 2014

Communiqué de presse

Visite de proximité

 

Depuis le lundi 22 Septembre, j’ai mis en place une “Visite de Proximité”, qui a pour but d’échanger,d’informer ,de reconstruire un lien solide et clair avec les commerçants de Viviers afin de faire remonter leurs informations, et doléances au Conseil Municipal.

 

J’ai déjà rencontré une partie de ces commerçants, et ma visite a été très fortement apprécié. Ces petits commerçants sont de très grands patrons par leurs courages,et leurs investissements malgré la conjoncture actuelle, malgré une politique nationale qui les oublis.

 

Ces commerces de proximités ont besoin de soutien, et afin de leurs apporter une réponse à leurs différentes attentes, il faut favoriser le contact, aller à leurs rencontres.

 

Je tiens à confirmer mon soutien aux commerces de proximités, et je compte renouveler ces visites régulièrement.

 

On a besoin d’eux mais ils ont besoins de nous aussi.

Céline Porquet

 

 

Date de dernière mise à jour : 20/12/2016